Burkina-Faso : l’Etat dit « NON » à l’achat d’un nouvel avion présidentiel

Burkina-Faso : l’Etat dit « NON » à l’achat d’un nouvel avion présidentiel
Déscente du président Roch Kaboré d'un avion

Au Burkina-Faso, la lutte terroriste prime sur tout. le diction qui dit « l’utile avant l’agréable » est respecté. en effet, l’Etat vient de le démontrer à travers une décision, cela de s’opposer à l’achat d’un nouvel avion présidentiel. L’information a été révélée par le média local l’Economiste du Faso.

Décidément, l’acquisition d’un nouvel avion présidentiel par le gouvernement burkinabè ne serait plus effective ou du moins, ne serait pas de sitôt. En effet, l’Etat du Burkina-Faso a décidé selon le Journal l’Economiste du Faso, de réinvestir la somme de six milliards de FCFA préalablement prévue pour l’achat de l’avion, dans la lutte contre le terrorisme et la gestion des déplacés.

Pour le président Roch Kabore, le contexte actuel du pays ne favorise pas l’achat d’un nouvel avion présidentiel. Cependant, le Pic du Nahouri dont dispose le chef de l’Etat actuellement pour son déplacement, présente à maintes reprises des signes inquiétants et le président est parfois contraint de louer des avions pour ses déplacements, selon certaines sources.

Le Burkina-Faso sous la menace terroriste…

Depuis quelques années, le Burkina-Faso est pris pour cible par les terroristes. Il n’y a quasiment plus de mois où, les civiles voire les forces armées du pays ne soient attaqués. Le bilan est lourd et inquiète les organisations internationales. Le gouvernement en commun accord avec les FDS ont lancé plusieurs offensives contre les terroristes, mais malgré cela, certaines régions sont sous le contrôle des terroristes. De passage, à l’ONU, le président Roch Kabore avait demandé plus de fond pour le financement du G5 Sahel.

 

Avec Beninwebtv