Togo : élections apaisées, le journal « Canal D » s’engage !

Dans quelques mois le Togo organisera les élections présidentielles. Pour la première fois, l’on aura des élections à deux tours. Le Togo étant un pays qui ne fait pas exception en Afrique en matière d’élections contestées et sujettes aux violences, le gouvernement prend déjà ses précautions en appelant les médias à servir de boucliers et aussi se porte-étendard d’élections sans violences.

Ainsi, le ministère se la Communication, des Sports et de l’Education à la citoyenneté a lancé un concours à l’endroit des médias togolais pour qu’ils apportent leurs projets pour des élections apaisées. Suite à ce concours, le journal « Canal D » a été retenus parmi les lauréats.

Le jeudi 21 novembre, le Directeur de Publication du journal a procédé au lancement de son projet citoyen dénommé « Éducation et sensibilisation des citoyens pour des élections apaisées au Togo. »

L’objectif du projet est d’instruire massivement les populations sur la nécessité collective de promouvoir l’apaisement au cours des processus électoraux au Togo, en l’occurrence l’élection présidentielle de 2020 pour se tenir dans quelques mois. Le journal « Canal D » veut ainsi contribuer à transmettre aux citoyens togolais, les valeurs nécessaires à l’instauration et au maintien d’un climat d’apaisement social avant pendant et après les processus électoraux nationaux.

La période d’exécution de ce projet va durer 6 mois. Durant cette période et d’après le Directeur de Publication de Canal D, Jean Legrand Polorigni, le journal va produire des articles de presses, en l’occurrence des reportages, enquêtes, dossiers, interviews, messages publicitaires sur des thématiques en lien avec les élections. L’une des particularités de ce projet est de produire des bandes dessinées dans le journal afin de toucher la jeunesse qui est l’avenir de la nation.

A ce propos, une quantité de journaux sera distribué gratuitement dans les bibliothèques nationales des 5 chefs-lieux de régions sur toute l’étendue du territoire (Lomé à Dapaong).