Togo : « il y a risque que je retourne en prison » Foly Satchivi

L’activiste togolais Foly Satchivi condamné dans un premier temps à 3 ans de prison et qui a fait plus d’un an derrière les barreaux de la prison civile de Lomé a été libéré hier 16 octobre. Une décision du président Faure Gnassingbé qui arrive au moment où l’homme venait d’être condamné en appal à 28 mois de prison.

L’émotion était grande à la sortie de prison. Quelques amis, sa mère et un de ses avocats étaient tous présent à la sortie du porte-parole du mouvement En Aucun Cas qui veut faire barrage à un quatrième mandat de Faure Gnassingbé.

Interrogé sur RFI par rapport à la suite de la lutte, le jeune activiste tout en remerciant le président Faure Gnassingbé pour sa libération s’est senti aussi mécontent par rapport aux autres détenus politiques qui sont toujours à la prison civile de Lomé. Avant de ne pas mâcher ses mots en disant qu’il y avait risque qu’il retourne en prison si ceux qui l’ont libéré ne renonçaient à leur projet de quatrième mandat. Son objectif ne semble pas changé  » demandez plutôt à ceux qui m’ont mis là, s’ils renoncent au quatrième mandat. Sinon il y a risque que je retourne en prison. » Foly Satchivi.

SR