Togo : le tourisme, un secteur non négligeable dans la réussite du PND

Le Togo continue de faire de bonnes performances dans plusieurs secteurs depuis quelques années. Et le secteur du tourisme n’est pas du reste. En effet, le dernier classement de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMT) classe le Togo au 2è rang mondial derrière l’Égypte en termes de progression du tourisme d’affaires et de congrès, soit 46% entre 2016 et 2017. En 2018, le pays a enregistré 712.000 touristes. Avec ces chiffres, le Togo se positionne actuellement dans la sous-région Ouest africaine comme étant une destination touristique en pleine essor avec des récentes hôtelières qui ont été de 48 milliards de FCFA et de nombre d’emplois directes, soit 8000 dans le sous-secteur hôtelier.

Avec ces chiffres, ce secteur devient clé et contribue à sa façon à l’atteinte des objectifs du Programme National de Développement (PND). Ainsi, pour le ministre de la culture, du Tourisme et des Loisirs, Kossivi Egbetonyo, qui a ouvert le mardi 12 novembre à Lomé le 1er forum du Tourisme, l’objectif est de faire du Togo un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de 1er ordre dans la sous-région. Ceci devra accentuer la visite du Togo par des hommes d’affaires des touristes.

Ce premier forum s’est tenu sous le thème « Contribution du Tourisme à l’atteinte des objectifs du PND ». Le forum s’est tenu en présence des hôteliers, des restaurateurs, des agents de voyages et de tourisme ainsi que des opérateurs économiques dans le secteur du tourisme.

Il s’agira donc selon le plan élaboré de faire passer la part du tourisme dans la création de richesse de 4% du PIB en 2015 à 6% en 2022, de faire passer le nombre de visiteurs pour 100 habitants par an de 3,2 en 2015 à 5 en 2022 et les recettes par visiteur de 520$ à près de 700$ en 2022 et enfin de contribuer à créer au moins 10.000 emplois décents à la même échéance.

SR