Senegal/Election presidentielle : Hollande et Condé pour ramener Wade à la raison

Actuellement à Conakry sur invitation du président Alpha Condé, l’ex président sénégalais Me Abdoulaye Wade pourrait être amené à faire preuve de retenu dans ses propos très acides concernant l’élection à venir.
Le candidat recalé Pierre Goudiaby Atépa estime que le séjour du Pape du Sopi à Conakry pourrait tout régler.
«Je sais qu’il comprend qu’il ne peut pas appeler à brûler le pays. Je ne suis pas en phase avec lui et je le lui ai dit. J’ai passé des jours avec lui à Paris et j’ai fait 5 heures dans l’avion avec lui. Donc, je pense qu’après le 21, il n’appellera plus au boycott ni à brûler le pays», a souligné l’invité du «Jury du dimanche» de iradio.
Pierre Goudiaby se réjouit, du fait que Wade soit allé répondre à l’invitation d’Alpha Condé. Il estime que le secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds) n’est pas allé faire du tourisme à Conakry. Car, il pourrait aussi rencontrer l’ancien président Français, François Hollande qui va séjourner en Guinée. Il estime qu’ils (Alpha condé et François Hollande) tenteraient de le dissuader de son projet de déstabiliser le scrutin de dimanche prochain.
Pour l’Ingénieur Architecte, Macky Sall est obligé de s’impliquer dans cette affaire qui le concerne. «L’affaire concerne aussi Macky Sall et il est obligé d’y être impliqué. Après son séjour à Conakry, les choses iront beaucoup mieux et le vieux va revenir avec plus de sagesse moins de passion», a-t-il conclu.