Sécurité maritime : Abidjan abrite depuis hier le séminaire sur le ciblage et le contrôle des conteneurs

Ouvert hier dans la capitale ivoirienne, le séminaire réunit une trentaine d’auditeurs-douaniers, policiers, officiers de marine, etc. venus de 14 pays du Golfe de Guinée et de la CEEAC.
Organisé par l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI), en collaboration avec la Direction générale française des douanes et droits indirects, le séminaire se tient du 11 au 14 décembre 2018 sur le campus de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM) à Abidjan en Côte d’Ivoire.
Il vise à identifier les menaces et risques de criminilatité portuaire spécifiques au golfe de Guinée, renforcer les capacités des équipes dédiées au ciblage des opérations à risques sur les conteneurs, au contrôle et à la fouille des conteneurs.
Le séminaire permettra également de faire le point sur les dispositifs de contrôle existants sur le cadre jutridique en place, sur les structures existantes en matière de partage de l’information et de la coordination de l’action des services.
Il ne se passe de jour sans qu’un navire ne soit attaqué par des pirates pour sa cargaison ou son équipage, sans que les trafiquants de tous acabits n’essaient de faire passer leurs marchnadises de contrebandes.
Dans un tel contexte, la prévention et l’intervention à travers le renseignement deviennent un facteur de lutte déterminant pour maitriser la menace.
C’est en cela que répond l’idée de ce séminaire.
Selon les organisateurs: « Aujourd’hui 80 pour cent du transport des marchandises dans le monde passent par la voie des conteneurs et certains navires peuvent transporter jusqu’à 20 000 EVP ».
L’organisation de ce séminaire s’inscrit dans la perspective d’offrir un cadre pour le renforcement des capacités des structures et services en charge du récueil, de l’analyse et du traitement de renseignements en vue du ciblage des opérations à risques sur les conteneurs.
Ce séminaire a ainsi toute sa raison d’être pour la raison qu’il permettra d’assurer la maitrise des stratégies de gestion de l’information notamment les techniques d’identification, de ciblage, d’analyse et de risque en matière de conteneurs maritimes.
Pour rappel, l’Afrique de l’ouest et du centre connaissent une croissance exponentielle de la conteneurisation accompagnée par une modernisation des infrastructures depuis les années 2000. Parallèlement ce secteur est aujourd’hui transformé par les irradiations criminelles en un canal de divers trafics illicites (stupéfiants, faux médicaments, espèces protégées, armes etc.).
Les travaux du séminaire prennent fin le 14 décembre prochain.
David Baini