Togo : « MIATO », la nouvelle trouvaille du gouvernement pour promouvoir l’artisanat local

Une biennale, c’est le nouvel événement lancé ce jeudi à Lomé par le ministre de l’artisanat pour promouvoir le savoir faire togolais. Première du genre, cette biennale, « MIATO », s’inscrit dans les axes 1 et 2 du Plan national de développement (PND) qui envisagent l’organisation tous les ans, des foires et salons pour la promotion des produits artisanaux.

Après la foire « Made in Togo » , le savoir faire togolais dispose désormais d’une nouvelle vitrine d’exposition. « MIATO » tiré de l’EWE et qui signifie « le nôtre » veut promouvoir l’artisanat togolais. Il s’agira d’un marché international de l’artisanat au Togo qui servira de cadre d’exposition et de vente des produits artisanaux.

La première édition de cet évènement aura lieu du 25 octobre au 03 novembre prochains au Palais des congrès de Lomé avec pour thème : « Artisanat innovant, facteur de développement économique et social ».

Ouvert à tous les artisans souhaitant trouver un marché à leurs produits, « MIATO » particulièrement l’édition 2019 accueillera des exposants togolais et 10 autres venus de pays étrangers.

« Nous voulons faire connaitre mieux l’artisanat au Togo et en Afrique entière pour qu’on puisse découvrir cette belle richesse. Nous avons besoin de rendre visible l’artisanat au Togo » affirme Victoire Tomegah-Dogbe, ministre du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse. Cette initiative vient consolider la place de l’artisanat togolais. Le contribue à plus de 18% à la formation du PIB et à la réduction du déficit de la balance des paiements de 20%, selons les chiffres révélés par Tomegah-Dogbe.

Les différents participans à cet événement devront satisfaire au exigences suivantes: être professionnel dans un secteur de l’artisanat, avoir une adresse physique de l’entreprise, avoir une pièce d’identité, avoir une carte d’entrepreneur ou carte de membre des chambres de métiers, renseigner un formulaire de demande de participation et payer dans le délai les frais de participation.

La Rédaction