Togo : Zéro violence, plus de tolérance, l’objectif du ministère des droits de l’homme

Le ministère des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République (MDHRIR) a organisé un séminaire de sensibilisation sur le « Rôle des jeunes acteurs sociopolitiques dans la promotion de la tolérance et de la non-violence », ce vendredi 20 septembre dans la ville d’Atakpamé.

Organisé avec l’appui financier du Fonds des Nations Unies pour le développement (PNUD), ce séminaire de sensibilisation rentre dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la paix, célébrée chaque 21 septembre. L’objectif de cette activité selon le MDHRIR est de contribuer à la consolidation de la paix au Togo.

La consolidation de la paix n’étant pas juste des mots, mais une manière d’agir et de faire, les organisateurs ont décidé de réunir des jeunes pour leur parler de la tolérance et de la non-violence. Ils étaient au total 40 jeunes à bénéficier de ce séminaire de sensibilisation dans le but de les offrir un cadre d’échanges et de partage des différentes expériences en matière de promotion de la tolérance et de la non-violence, mais aussi offrir aux jeunes acteurs sociopolitiques une occasion de développer des outils de non-violence et de tolérance.
Deux communications importantes étaient à l’ordre de cette activité à savoir, « Les fondamentaux de la prévention des conflits : tolérance et non-violence », donnée par le WANEP-Togo. Et la deuxième communication sur, « Le rôle du jeune citoyen dans la prévention des conflits : approches méthodologiques face à l’adversité ou à l’injustice », donnée par le CRADA. Ces deux communications ont servi de tremplin à ces participants qui pourront désormais servir de modèles de tolérance et de non-violence dans leurs différentes communautés.

Représentant le ministre des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République, le Directeur de Cabinet, monsieur, Komlan NARTHE-MESSAN, a salué tour à tour les personnalités présentes à ce séminaire. Il a rappelé que cette date du 21 septembre, qui célèbre la paix dans le monde est une opportunité offerte aux Etats de faire le bilan des efforts déployés en matière de prévention des conflits et de consolidation de la paix.

Tout en soulignant les efforts entrepris par le gouvernement togolais pour la promotion de la paix, il a invité chaque acteur à s’engager individuellement et collectivement pour garantir la paix dans notre cher pays le Togo et dans le monde.
Etaient également présents à ce séminaire de sensibilisation, le Préfet de l’Ogou, Edoh AKAKPO, le représentant résidant du PNUD, Mactar Fall, les chefs traditionnels et les différents acteurs de la société civile.

S. R.