AP-Togo promeut la consolidation et la création des réseaux de femmes via une formation

AP-Togo promeut la consolidation et la création des réseaux de femmes via une formation

Comme le dit un adage populaire « l’union fait la force ». Cette vérité est également partagée par les femmes commerçantes c’est pourquoi elles ont accepté de former des réseaux afin de mieux défendre leur droits. Pour emmener ses réseaux à survivre, voire à se multiplier, l’Association Assistance plus-Togo a organisé le 15 novembre passée à Lomé une séance de renforcement de capacité des réseaux de femmes commerçantes.

L’objectif de cette séance de formation placée sous le thème « renforcement de capacités aux réseaux existants des femmes commerçantes et le soutien à la création de nouveaux réseaux aux niveaux régional et national » va dans la droite ligne des ODD et du PND qui visent à faire de l’autonomisation économique de la femme et particulier de la femme commerçante une réalité au Togo.

Cette séance de renforcement de capacité a été une occasion de rappeler aux participantes les avantages liés à l’appartenance aux réseaux et aux groupements. Ces femmes ont également été outillées sur les facilités qu’offre le Schéma de libéralisation des échanges (SLE) adopté par la CEDEAO. Par ailleurs elles ont été également sensibilisées sur les documents indispensables pour traverser les frontières que sont la carte d’identité où le passeport, la nationalité et le carnet jaune.

Cette rencontre a été une occasion pour les femmes de soulever leurs inquiétudes et exhorté AP-Togo à les aider à s’approprier ces documents.

Face à ses inquiétudes et sollicitations, la Directrice d’AP-Togo tout comme le Directeur préfectoral de l’Action Sociale, de la promotion de la Femme et de l’alphabétisation ont promis de faire des démarches auprès des autorités compétentes afin que des audiences foraines soit organisé à leur intention.

Notons pour finir  que cette séance de mise à niveau s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet social d’African Women’s Development Fund (AWDF) intitulé « renforcer les voix des femmes commerçantes transfrontalières afin de mieux engager les acteurs stratégiques concernés pour revendiquer leurs droits ». Il faut souligner qu’en tout 150 femmes commerçantes ont été touchées par cette campagne de sensibilisation.