Interview/Abdel kader Bouraïma : «le pays doit avancer et tous les togolais doivent travailler dans ce sens.»

Revenu des États-Unis, il est au pays pour mettre son expérience et son savoir-faire au service du développement du Togo. Jeune opérateur économique et militant de la mouvance au pouvoir, Abdel-Kader Bouraïma alias Kader le Patriote s’est exprimé sur les sujets de l’actualité nationale dans un intretien exclusif qu’il a accordé au journal le Libéral. Lire ci-dessous l’intégralité de l’interview….
Journaliste : Comment se porte UNIR ?
C’est une très belle question mais, je ne sais pas si ma petite personne est la personne indiquée pour répondre à votre question, car il y a les voix compétentes, les plus autorisées pour le faire.
Toutefois, en ma qualité de membre du grand parti UNIR, permettez moi de vous dire que notre grand parti UNIR se porte plus que jamais à merveille, surtout après sa large victoire aux dernières législatives du 20 Décembre dernier. Une victoire qui, après celles de 2013 et 2015, confirme que ce jeune parti, est une machine qui gagne tout sur son passage. Et comme une victoire en appelle à une autre, nous mettons le cap sur la grande présidentielle de 2020. On s’y prépare déjà pour une quatrième victoire de rang puisque pour nous à UNIR, *2020, c’est maintenant*. C’est donc la preuve de la très bonne forme du partie, sous l’impulsion de notre champion, SEM Faure Gnassingbé.
Quel regard portez vous sur l’actualité politique du pays ?
La situation politique actuelle du pays après les quelques agitations stériles de 2017-2018, est redevenue normale. Le pays reprend sa marche vers le développement sous l’impulsion d’un président visionnaire dont la seule ambition est d’assurer l’émergence du Togo d’ici 2030. En témoigne les multiples actions et projets programmes, qu’il met en place dans ce sens notamment le Programme National de Développement (PND) qui vient d’être officiellement lancé pour la période de 2018-2020.
Du côté de nos adversaires politiques de l’opposition en occurrence la C14 ou je ne sais plus C combien?, je regrette la manière dont elle se disloque aujourd’hui. Je souhaite qu’elle retrouve très vite la sérénité et qu’elle revienne en de meilleurs sentiments car une opposition forte et responsable est vitale pour un pays démocratique comme le Togo. Surtout quand elle joue correctement son rôle de contrôle de l’action du pouvoir et non destructrice des chantiers de développement du pays.
Faîtes vous confiance aux nouveaux élus du peuple ?
Nous faisons entièrement et à cent pour cent confiance aux nouveaux élus du peuple. D’ailleurs, dès lors qu’ils tirent leur légitimité du peuple souverain, tout bon citoyen comme moi, Kader Le Patriote, doit leur faire confiance et les soutenir dans leurs actions pour le développement de notre pays. Je reste persuadé que cette nouvelle Assemblée Nationale va surprendre les togolais en terme d’actions qu’ils vont poser. Permettez-moi, de leur présenter mes sincères félicitations pour leur brillante élection pour être les représentants du vrai peuple souverain.
Quel sera leur priorité ?
Les priorités dépendent des moments et des circonstances et la déclaration de politique générale du gouvernement servira de ligne directrice. Car vous n’êtes pas sans savoir que la mission première des parlementaires est le contrôle de l’action gouvernementale . Cependant, je n’en doute point que les réformes telles que validées par la C14 et le gouvernement sous la facilitation de la CEDEAO sont aussi une priorité d’une grande importance pour ces nouveaux députés.
Finie la crise politique au Togo ?
Pourquoi voulez-vous qu’on parle encore d’une crise politique au Togo? Notre pays n’a pas besoin de crise et j’estime que le 20 décembre dernier les togolais ont sifflé la fin de la crise politique et je ne pense pas qu’un acteur politique trouve intérêt à ce que ce pays soit en perpétuelle crise politique ? Le pays doit avancer et tous les togolais doivent travailler dans ce sens. Comme je l’ai déjà dit,nous sommes condamné à vivre ensemble et notre héritage commun c’est le Togo. L’essentiel de ce que veulent les togolais, ce sont les réformes et le Développement car il faut reconnaître que ce qui s’est passé entre 2017 et 2018, n’est rien d’autre qu’une crise sociale vite recuperée par les politiques . Les deux sont en bonne voie. Le premier le sera très bientôt à l’assemblée nationale et le second est un processus qui est enclenché depuis et renforcé par le PND.
Mot de la fin
Mon mot de la fin sera d’inviter tous les togolais au sens du patriotisme, de l’amour de patrie, car le Togo reste et sera notre patrimoine et notre héritage commun. Nous sommes liés par une même histoire et condamnés à vivre ensembles comme togolais. Personnes ne viendra développer notre pays à notre place. Et je termine par ce slogan de notre grand parti UNIR, slogan que j’aime particulièrement, plus nous sommes unis, plus nous sommes forts. Plus nous togolais nous sommes unis, plus nous sommes forts.
Je vous remercie
Source : Libéral