Classement des 100 «leaders économiques africains de demain»: Zéro togolais à bord

L’Institut Choiseul, un think tank basé à Paris a dévoilé son classement 2018 des 100 « leaders économiques africains de demain ». Pour cette édition 2018, le Maroc le Nigéria, le Kenya et l’Afrique du Sud sont ceux qui sont le plus représenté. Mais rien d’étonnant car, ils font partie de ses pays dont l’économie porte mieux et où l’entrepreneuriat est une réalité.
Dans ce classement 2018, les pays francophones ont été moins représentés. Mais comme toujours, on retrouve la côte d’Ivoire qui se fait bien remarquée en occupant le 5ème rang.
Pays en pleine mutation et qui fait l’éloge de ses nouvelles réformes économiques et entrepreneuriales, le Togo, est absent de ce Top100. Ce qui amène donc à penser sur l’efficacité des différents programmes entrepris par le gouvernement togolais pour améliorer le secteur de l’entrepreneuriat.
Le Maroc a réussi à placer 10 jeunes dans ce classement, publié chaque année, qui «identifie, recense et classe les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins, appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique du continent dans un avenir proche». Le Nigeria occupe la deuxième position dans ce classement avec 9 leaders économiques de demain, devant l’Afrique du Sud (8), le Kenya (7), l’Egypte (6), la Côte d’Ivoire (5) et l’Algérie (5).
Pour élaborer ce classement, l’Institut s’est basé sur trois principaux critères: Avoir la nationalité d’un des 54 pays africains, avoir moins de 40 ans et avoir une contribution active dans le développement économique de l’Afrique. L’Institut a également fait appel à de nombreux experts et spécialistes du continent, pour réaliser ce classement.
En tête du classement, on trouve Sahbi Othmani (photo), le directeur général du groupe algérien Nouvelle Conserverie Algérienne de Rouiba (NCA-Rouiba), leader national de fabrication de boissons à base de fruits. Ce jeune dirigeant avait déjà occupé la 4e place en 2017 et la 6 en 2016 dans le même classement. Il est suivi de Kabiru Rabiu (DG de BUA Group/ Nigeria), Sébastien Kadio-Morokro (DG de Pétro Ivoire/ Côte d’Ivoire), Zikue Siyotula (PDG de Siyotula Holdings/ Afrique du Sud), James Mworia (PDG de Centum/ Kenya), Abayomi Awobokun (PDG de Enyo Retail& Supply/ Nigeria), Jules Ngankam (DG adjoint et directeur financier d’African Guarantee Fund/ Cameroun), Idriss Bensmaïl (DG adjoint de BMCI/ Maroc) et Leïla Bouamatou (DG de la Générale de Banque de Mauritanie). Le Gabonais Akim Daouda, directeur général adjoint de Gabon Power Compagny, ferme le top 10.
Essodna K.