Togo/Décentralisation : Agoè-Nyivé à l’école de la gouvernance locale et de la participation citoyenne

Le ministère des droits de l’homme et des relations avec les Institutions de la République organise ce jour à Agoè-Nyivé une causerie débat destinée aux acteurs locaux. Avec pour thème « participation citoyenne et gouvernance locale », cette causerie débat entre dans le cadre de l’exécution de la lettre du Plan de travail annuel 2019 signé avec le PNUD.

A travers cette causerie débat, le ministère des droits de l’homme et ses partenaires techniques et financiers veulent contribuer à la formation des acteurs locaux pour l’enracinement de la démocratie à la base ainsi que la promotion des libertés locales au Togo.

Alors que le pays est en plein processus de décentralisation et s’achemine vers des élections locales, 32 après les dernières, un renforcement des capacités des différents acteurs locaux se révèle indispensable. Et pour le préfet d’Agoè-Nyivé, Hodabalo Awate, cette causerie débat permettra la « consolidation de la démocratie à la base et le renforcement des capacités des leaders communautaires de la préfectures ».

Au total, trois communications seront dispensées aux participants à cette causerie débat que chefs de cantons et de villages et les différents leaders locaux, censés servir de relai auprès de leur communauté. A savoir : « Enjeux de la démocratie participative au Togo : fondement et opportunités » ; « Gouvernance démocratique et roles des acteurs locaux dans le renforcement de la participation citoyenne » et « Contribution des acteurs locaux dans le processus du transfert du pouvoir à la base et à la promotion des libertés locales.

L’instauration de la gouvernance locale, véritable « indicateur de la vitalité démocratique d’un pays » permettra au Togo d’atteindre les objectifs 16 des ODD relatives à la justice, la paix et le renforcement des institutions. La gouvernance locale est consacrée par l’article 21 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

Joël Toglo