Togo: Faure Gnassingbé a rencontré la C14, et la suite ?

0
1 790 vues
Faure Gnassingbé

Le président de la république Faure Gnassingbé a rencontré ce jour à la présidence une délégation des partis politiques de la coalition de l’opposition. Depuis le début de la crise socio-politique au Togo débuté en août 2017, c’est la première fois que le président se met au-devant de la scène en rencontrant l’opposition.
D’après le communiqué du service de communication de la présidence, plusieurs sujets étaient au menu à savoir, les mesures d’apaisement, la poursuite des réformes constitutionnelles et institutionnelles, les futures échéances électorales et la culture d’un climat de paix.
Une rencontre diversement appréciée au sein de la population. Si pour certains, cette démarche n’était pas la bienvenue et jugeant la stratégie de la coalition improductive, d’autres par contre salue la démarche. Pour eux, une véritable réponse aux problèmes togolais ne peut être trouvée que par les acteurs togolais eux-mêmes. Et en cela, rencontrer le premier homme togolais est un début.
Il est tout de même nécessaire de se poser la question de savoir et la suite ? Quelle suite l’opposition donnera-t-elle après cette rencontre ? Pour l’heure, aucune réponse officielle, car la C14 ne s’est pas encore prononcée sur cette rencontre avec le Président Faure Gnassingbé.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GOUVERNEMENT TOGOLAIS
– Mercredi 20 Mars 2019 –
Les acteurs politiques regroupés au sein de la coalition des partis politiques de l’opposition togolaise ont été reçus en audience ce mercredi 20 mars 2019 à leur demande, par le
Président de la République, SEM Faure Esssozimna Gnassingbé, au palais de la Présidence en vue d’échanger sur des sujets d’intérêt national.
Conduite par M. Antoine Folly de UDS-Togo, la délégation était composée de M. Dodji
Apevon du parti FDR, Professeur Komi Wolou du PSR, Professeur Aimé Gogué de l’ADDI,
Sambiri Targone du parti DSA et de M. Pascal Adoko de la CDPA.
Les entretiens ont notamment porté sur des questions d’intérêt national au nombre desquelles, les mesures d’apaisement, la poursuite des réformes constitutionnelles et institutionnelles, les futures échéances électorales et la culture d’un climat de paix.
Le Président de la République a invité ses interlocuteurs à s’engager davantage pour l’enracinement de la démocratie et la consolidation de la paix dans notre pays.
La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here