Togo : Les dernières informations du dialogue avant l'ouverture demain à 10h

Le dialogue inter-togolais qui a débuté le 19 février dernier entre dans sa phase décisive. Selon les dernières informations parvenues à notre rédaction, les deux facilitateurs sont déjà dans nos murs. Ils rencontreront mercredi les acteurs de la crise togolaise à partir de 10h.
En effet, après plusieurs rencontres entre les différents protagonistes, la CEDEAO a décidé de se saisir du dossier et de le confier officiellement aux deux facilitateurs qui sont Nana Akoffo-Ado du Ghana et Alpha Condé de la Guinée.
Entre pouvoir et opposition, les tractations continuent. Chacun cherchant à consolider ses acquis et ne rien lâcher.
Si beaucoup d’observateurs y voient une transition politique maintenant toujours Faure Gnassingbé au pouvoir jusqu’en 2020, d’autres eux ne sont pas de cet avis et prédisent déjà un « échec ».
Mis à part le pouvoir et l’opposition, seront de la partie certaines personnalités morales du pays, fin connaisseurs de la politique togolaise. Mais le plus grand acteur invité sera la société civile. Et pour l’heure, les informations font état de la participation du mouvement Togo Debout. Un mouvement qui s’est beaucoup fait remarqué à travers ses dernières sorties.
Certains analystes estiment d’ailleurs que sa participation ne sera pas étonnante car, ce mouvement a été reçu en fin de semaine dernière par l’ambassadeur de la CEDEAO afin de présenter leur mémorandum sur la crise politique.
Du côté de la coalition, une partie des membres est annoncée ce mercredi au ministère des affaires étrangères de l’Allemagne. Il s’agit de Nicodème Habia, Nathanaël Olympio et Me. Apevon. Ils discuteront de la crise politique au Togo, ces trois leaders ne seront pas de ceux qui participeront aux discussions demain à l’hôtel 2 février.
De sources proches de la coalition annoncent qu’aucun document ne mettant au centre l’intérêt du peuple ne sera signé.
À quelques heures du dialogue, les armes s’affûtent de tout part et le peuple togolais croise les doigts pour une sortie de crise pacifique.
Tout se jouera donc demain à l’hôtel 2 février à 10h.
Essodna K.