Togo/Présidentielle 2020 : Kodjo déniche un nouveau soutien à l’extérieur

Togo/Présidentielle 2020 : Kodjo déniche un nouveau soutien à l’extérieur

Dans un communiqué datant du 25 janvier, la Conférence des Togolais de l’Etranger (CTE) s’est prononcée sur la présidentielle du 22 février prochain. Benjamin Essozimna ATCHOLE et sa conférence ont choisi de soutenir Agbéyomé Kodjo, celui qui a été désigné par le mouvement de Mgr Kodzro.

Depuis un bon moment, les soutiens se partagent le président Faure Gnassingbé qui a avec lui quelques partis de l’opposition et Agbéyomé Kodjo.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué de soutien :

Washington 25 janvier 2020,

COMMUNIQUE DE PRESSE

LA CTE PREND LE PARTI DU NON

Sur une gamme de vains espoirs, de protestations étouffées, de luttes inabouties, de vies innocentes enlevées, de privations de liberté, de querelles et sabotages entre frères, d’élections législatives et locales de farces aux résultats révoltants, l’année 2019 s’en est allée sur fond de mille contrastes et de frustrations.

Pour 2020, le défi est presque soudain. C’est un challenge qui met les Togolais dans leur ensemble devant leur destin. Mais, au fil des déceptions, des cauchemars, des drames et du sang versé sur la route du combat pour l’Alternance ou le retour de l’Etat de Droit, d’aucuns ont cédé au renoncement. D’autres ont tout simplement pris le parti du bourreau.

La Conférence des Togolais de l’Etranger (CTE) s’est exercée à l’analyse profonde de la situation togolaise, en l’occurrence l’enjeu de l’élection présidentielle du 22 Février 2020.

  • Vue que le Boycott n’aura aucun effet sur les ambitions du régime de Lomé,
  • Vue que le gouvernement a refusé par subterfuges le vote de la diaspora,
  • Vue que plusieurs grandes figures de la lutte démocratique ont été contraintes à l’exil,
  • Vue que la coalition des énergies parait une alternative crédible,

La CTE se réjouit de l’effort assembleur de Monseigeur FANOKO Kpodzro que nous félicitions pour le dévouement à la cause d’un Etat de Droit au Togo malgré le poids de son âge. Nous acclamons le choix de son Excellence Messan Agbéyomé KODJO pour la dynamique des Forces Vives pour l’Alternance en 2020.

Au candidat du Peuple Agbéyomé KODJO, La Conférence des Togolais de l’Etranger apportera tout le soutien Nécessaire à son pouvoir, satisfait du dynamisme et du discours rassembleur déjà constaté sur le terrain.

La CTE peut enfin caresser l’espoir d’un Nouvel Ordre National (NON) au soir du 22 Février 2020 et invite toutes les Forces Vives des Togolais de l’Etranger, des Partis Politiques et Organisations de la Société Civile Togolaise à apporter chacun sa pierre pour arracher la voix du NON.

Par ailleurs, nous invitons la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’Ensemble de la communauté Internationale à se rendre à l’évidence du malaise, des risques sécuritaires et sociaux qui régneront si le régime de Lomé est maintenu Ad vitam æternam au pouvoir avec tous les crimes et frustrations qui lui sont reprochés par son propre peuple.

Nous les invitons dans leur implication au processus électoral à rester fidèles au principe de la vérité des urnes et du respect de la souveraineté du peuple Togolais.

Vive la Détermination du Peuple Togolais pour le Nouvel Ordre National, Vive l’initiative Mgr Kpodzro pour l’Alternance, Vive la victoire du Togo au 22 Février 2020 !

 

Le président

Benjamin Essozimna ATCHOLE