Togo : Une manifestation spontanée à Kantè ce samedi

Après un semblant d’accalmie depuis les législatives contestées du 20 décembre 2018, le vent de la contestation reprend progressivement ses droits au Togo. Ce samedi 6 avril 2019, la population de la Kéran s’est mobilisée au pied de la montagne qui sépare Kantè et Défalé, pour manifester leur ras-le-bol vis-à-vis d’Ayassor, ancien ministre de l’économie et des finances. Motif : Les populations avoisinantes de la montagne accusent Ayassor d’accaparer leurs terres au profit de Défalé, ville de l’ancien ministre.

Après avoir vainement essayé de convaincre les organisateurs d’annuler leur manifestation, le préfet de la Kéran Douti N’sarma n’a pas fait mieux que d’envoyer les forces de l’ordre pour empêcher l’attroupement qui commençait à se former. Mais les forces de l’ordre habituées à brutaliser les manifestants ont surpris par leur attitude non-violente. Plus encore ; le commandant des troupes a ouvert sur le champ des négociations avec les organisateurs et a fini par convaincre ces derniers d’aller voir le préfet pour lui soumettre leurs revendications. Conseil que les meneurs ont suivi. C’est ainsi que l’affrontement a été évité aujourd’hui à Kantè entre force de l’ordre et population.

On se souvient qu’en août 2018, cette préfecture s’était soulevée contre l’incurie dont elle se dit victime. Ce qui a obligé le chef de l’Etat à y organiser un conseil des ministres, en février dernier, à l’issue duquel il a promis de s’occuper désormais personnellement des préoccupations de la Kéran. Avec cette nouvelle montée de tension, faut-il s’attendre à un nouveau conseil des ministres à Kantè ?

Marcel Akonaro