Coupures de courant : le Togo dans le Top3 des mauvais élèves en Afrique [Rapport]

Par la Rédaction
Selon un rapport de la Banque Mondiale sur l’électrification en Afrique, le Togo se retrouve dans le Top 3 des pays où les délestages électriques sont les plus récurrents.
Ce classement a été donc révélé dans le rapport Préliminaire d’Africa’s Pulse du mois d’Avril 2018 préparé par le Bureau de l’économiste en chef de la région Afrique sous la supervision générale d’Albert G. Zeufack. Il a été intitulé « une analyse des enjeux façonnant l’avenir économique de l’Afrique’ ».
Il en ressort après lecture de ce rapport que sur les effets potentiels de l’amélioration de la fiabilité du service d’électricité dans les zones d’Afrique subsaharienne raccordées au réseau, la qualité du service d’électricité est souvent faible, avec des coupures de courant fréquentes et parfois de longue durée, prévues ou imprévues.
Pour la Banque mondiale, l’électrification en réseau n’a eu que des avantages limités pour le développement économique. Et pour cause, les délestages. Et selon ce rapport de la Banque Mondiale, le Togo, le Cameroun et le Bénin font partis des mauvais élèves.
Ces coupures intempestives selon la Banque Mondiale porte un coup sur la croissance économique.
Essodna K.