Hausse des prix de premières nécessité : La STT en appel au Premier ministre

La Synergie des Travailleurs Togolais (STT) s’indigne de l’augmentation sans cesse des prix des produits de premières nécessité. Elle a décidé de le faire savoir à Selom Komi Klassou, dans une longue lettre, fille de son conseil du 05 avril 2019.

Augmentation des frais d’éclairage public, taxe sur les véhicules à moteurs (TVM), taxe d’habitation et la dernière en date, celle du 19 mars 2019, l’augmentation des prix des produits pétroliers sont autant d’augmentation et de mesures fiscales qui inquiètent la STT. Des augmentations qui interviennent alors que la « qualité de vie du travailleur-consommateur rase déjà le plancher ».

Dans sa lettre adressée au premier ministre, la STT pointe du doigt « le déficit de communication » qui entoure ces différentes augmentations. Tout en reconnaissant les lois du marché, elle estime que le passage du prix des produits pétroliers de 576 à 584 f est une « coudée sur la population et l’absence de justification comme un geste d’acharnement sur elle ». Au sujet des différentes mesures fiscales, la STT dans sa lettre, pense qu’elles « contribuent davantage à la précarisation du monde des travailleurs ».

Considérant que toutes ces mesures et augmentations sont une punition pour le togolais, la STT demande au premier ministre et à son gouvernement un retour des prix de l’électricité à son prix initial. Aussi exige t’elle l’application de la « vérité des prix » des produits pétroliers. Elle demande aussi au gouvernement de surseoir la taxe sur l’habitation ainsi que des « mesures spécifiques et générales contre la vie chère ».

Joël Toglo