Togo/Décentralisation : le FAD-Togo a vu le jour !

Ce dimanche 3 mars 2019, s’est tenue à la salle de conférence de l’ONG-IJD (Initiatives des Jeunes pour le Développement) à Lomé, l’assemblée générale constitutive d’une nouvelle association dénommée FAD-TOGO (Fédération des Ambassadeurs de la Décentralisation au Togo). Dirigé par un bureau de sept (07) membres, cette fédération qui vient d’être créée a pour but de travailler pour accompagner les autorités dans le processus de décentralisation.
Le FAD-TOGO est une initiative des personnes formées par l’ONG-IJD dans le domaine de la décentralisation et la politique des collectivités locales. Ce groupe de jeunes ayant une notion claire de la décentralisation et qui acceptent de servir au nom de la citoyenneté, aura pour mission de sensibiliser, former et accompagner les populations dans la politique de décentralisation. La fédération prévoit mettre en place des représentations dans toutes les régions du pays en vue de mener à bien sa mission et atteindre ses objectifs.
Selon Pascal Edoh Agbove, le promoteur de ce regroupement et directeur executif de l’ONG-IJD, une chose est d’avoir les structures décentralisées, une autre est d’avoir les personnes ressources requises pour y travailler ; les populations à la base doivent avoir les competences nécéssaires pour utiliser le pouvoir et les moyens que l’État s’apprête à leur donner:  » l’Etat veut donner le pouvoir et moyens aux citoyens à la base afin qu’ils puissent s’occuper de leurs propres affaires de développement local. Mais il n’est pas évident que les citoyens aient les compétences nécessaires pour assumer d’une manière éfficiente les responsabilités que veut leur confier l’État. Il est donc impérieux de renforcer les compétences des citoyens afin qu’ils soient prêts à assurer la bonne gouvernance locale.
Nous signalerons que cette fédération regroupe toutes les personnes que l’ONG-IJD a formée et les experts qui assurent ces formations depuis 2017, afin d’appuyer l’État et les partenaires au développement dans le cadre du processus de décentralisation en cours au Togo ». Elle se veut une organisation qui représente les populations auprès des autorités publiques et les partenaires afin de travailler sur le processus de la décentralisation.
Ephrem Attiah