Togo: les jeunes filles en détresse auront bientôt de nouveaux « avocats »

Les violences et abus de tous genres faits à la jeune fille togolaise sont légions. Même si des organisations existent déjà en ce sens d’éradiquer ces fléaux et apporter un soutient permanent à ces jeunes filles, l’on remarque qu’il y a encore des efforts à faire. C’est dans ce cadre, qu’une nouvelle association de défense des droits de la jeune fille verra très prochainement le jour.

Cette association dénommée « PAHAM », viendra apporter sa touche particulière dans la lutte contre les violences et abus faits à la femme et spécialement à la jeune fille togolaise.

Composée de jeunes togolais issus de différents domaines d’activités, l’association « PAHAM » aura le mérite de regorger de plusieurs personnes issues de différents domaines d’activités et de couches sociales. Elle se fera l’avocat de la jeune fille martyrisée et est ouvert à travers de concert avec les autres associations et institutions gouvernementales oeuvrant déjà dans ce sens.

On ne peut parler de développement durable et efficient en écartant la femme. Elle a sa place dans notre société.

Afin de commencer effectivement ses activités, l’association « PAHAM » sera mis sur les fonds baptismaux le 21 septembre prochain à 14h à la place des loisirs Nathanaël sise à Adidoadin lors de sa toute première Assemblée générale constitutive.

La Rédaction