TTI 2019 : découvrez les nominées de la catégorie Meilleure Femme manager de l’année

20, c’est le nombre de femmes nominées dans cette catégorie pour cette édition 2019 de Togo Top Impact. Découvrez la liste..

Liste :

1. AGBODAN Mablé
2. AHO-ASSOUMA Suzanne
3. AKA Amivi Jacqueline
4. AKAKPO Adjoa
5. AMAH Poyode Tom – ena
6. ARIDJA Franck
7. ATADEGNON A. Fidèle
8. AWADE A. Ingrid
9. BAKO Mariama
10. BONFOH Abira
11. BOSSOU Essivi Mimi
12. DOSSOU Myriam
13. DOVI-AKAKPO ayivon
14. GBADAMASSI-MIVEDOR Shaouda Céline
15. HUNT-AQUAREBURU Sylvia Adjoa
16. KODJO Essy
17. LAWSON Nadou
18. NORMAN Bayi Flora
19. PALI – TCHALLA Elisabeth Essodolom
20. ********

Motivations :

1. AGBODAN Mablé

Passionnée, perfectionniste et visionnaire, Mablé Agbodan incarne la femme togolaise aux multiples talents. Cette togolaise pleine d’énergie positive qui a l’art de vous rendre optimiste au sortir d’une rencontre avec elle. Elle est fondatrice du Club des Métiers d’Arts et d’Artisanat du Togo, un club qui vise à renforcer les capacités des artisans togolais est surtout un formidable créneau qui doit servir à rehausser le niveau de l’artisanat togolais et à le rendre plus attractif et compétitif. Architecte d’intérieur de formation et designer, elle a lancée en Octobre dernier, sa « Boutique Mablé Agbodan » qui offre des produits réalisés au Club des métiers d’art et d’artisanat du Togo.

2. AHO-ASSOUMA Suzanne

Ancienne ministre de la Santé (2003-2006) et actuelle adjointe du Président de la Délégation spéciale de la ville de Lomé, elle siège au Comité des Nations Unies relatif aux Droits de l’Enfant. Mme Aho-Assouma a l’intention de réformer un certain nombre de choses pour renforcer les droits de l’enfant dans son pays.

3. AKA Amivi Jacqueline

Cette dame, qui a donné son nom à La Fondation Jacqueline Amivi AKA, dont elle est la fondatrice, veut lutter le plus efficacement contre la pauvreté, les inégalités sociales au Togo, tout en restant un canal de sensibilisation sur les questions de développement des communautés de bases et d’amélioration des conditions des femmes en Afrique.
Née en 2014, la FJAA s’est depuis, fixée pour but d’œuvrer à contribuer à un monde plus solidaire, plus humain où le bien-être personnel rime avec le bien-être de tous. Son champ d’intervention quoiqu’il s’appesantisse sur le Togo, va au-delà. Pour rappel, Mme AKA est député à l’assemblée nationale togolaise.

4. AKAKPO Adjoa

Détermination, courage, abnégation, rigueur, ténacité sont entre autres les mots qu’utilisent ses proches collaborateurs lorsqu’ils parlent d’elle. Elle, c’est Mme Adjoa AKAPKO, Directrice de l’ONG La COLOMBE, basée à Vo Koutimé (environ 67, 6 km N E Lomé). La sexagénaire, est lauréate du prix WWSF – Women’s World Summit Foundation (prix pour la créativité des femmes en milieu rurale), édition 2019. Depuis 30 ans, elle et son ONG la COLOMBE mène des actions en faveur des femmes, des jeunes filles et des enfants. Grace à elle, des jeunes filles ont été entièrement transformées et sont autonomes aujourd’hui. Par des actions intégrées de scolarisation des enfants, de réinsertions scolaire et d’apprentissage, d’établissements des actes de naissance, d’appui aux parents en AGR, 3000 enfants ont été mis à l’abri de la traite, de l’exploitation, de l’analphabétisme et ont pu construit de façon responsable leur avenir.

5. AMAH Poyode Tom – ena

Notaire, Me AMAH Poyode Tom-ena a donné son nom à son cabinet. Celui-ci a été classé dans le Top 15 des meilleurs offices notariaux dans la zone OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA)). Le cabinet de Me AMAH Poyode Tom-Ena a occupé la 3e place à l’édition 2019 du classement des meilleurs offices notariaux dans la zone OHADA.

6. ARIDJA Franck

Mme Aridja FRANK, elle est la coordinatrice régionale de la Fondation Hanns Seidel. Femme au parcours très atypique et très déterminée, Aridja Frank est diplômée en biologie moléculaire appliquée en France. Elle était au prime abord intéressé par la recherche, mais contrainte de vivre entre la France et l’Allemagne où vivait son futur mari qui étudiait les sciences politiques, elle décide de rester à ses côtés et de faire des études dans le même domaine que lui. Au cours de ses études en sciences politiques, elle bouquine assez sur son Togo natal et découvre la mauvaise organisation des administrations publiques au cours de ses stages dans des pays de la sous-région. A son retour au pays, elle décide de partager son enrichissante expérience dans l’administration allemande avec les siens. Elle intègre alors en l’an 2000, le bureau régional de Fondation Hanns Seidel sur place, une fondation qui lui a beaucoup donné lors de sa formation. Femme très engagée, Aridja Frank, tente de transmettre depuis 19 ans ses expériences acquises et de l’ensemble du patrimoine d’idées amassées en terre allemande à travers la fondation Hanns Seidel

7. ATADEGNON A. Fidèle

Femme d’affaire togolaise, elle fait partie aujourd’hui des femmes qui ont réussi dans le commerce au Togo. Elle est responsable d’une société spécialisée dans la bonneterie et elle emploie aujourd’hui directement ou non des centaines de togolais qui dépendent du fruit de sa grande force et de son humanité. C’est un acteur de la vie sociale qui se distingue par ses soutiens multiples aux démunis.

8. AWADE A. Ingrid

Ingrid Awadé, autrefois Directrice Générale des impôts puis DG de la Délégation à l’organisation du secteur informel (DOSI), est l’actuelle Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).
Depuis sa prise de fonction, elle a instauré une nouvelle dynamique dans le fonctionnement de la CNSS qui cadre avec l’ère du numérique et entreprend de nombreuses initiatives visant à assurer la sécurité sociale à presque la totalité de la population togolaise. Mme Awadé est désormais après les employeurs indélicats, déterminée à leur faire respecter les obligations légales.

9. BAKO Mariama

Elle est la Présidente Directrice Générale de West African Fats and Oil (WAFO) Industry, la branche industrielle du groupe Abayoko. Agronome de formation, Mariam Bako a eu un parcours atypique avant de voir ses rêves prendre corps. Elle a débuté par la vente en détails de produits manufacturés et a gravi les échelons du monde des affaires pour être aujourd’hui, l’une des rares femmes industrielles du Togo et d’Afrique de l’Ouest. Elle ambitionne de devenir l’un des fournisseurs les plus fiables des produits de qualité issus de l’huile de palme dans la sous-région.

10. BONFOH Abira

Elle s’est fait remarquer depuis un bon bout de temps dans la région centrale. Mme Bonfoh a redonné vie à plusieurs enfants et habitants de Bassar. Avec son association, elle a assis son influence positive à travers des actions concrètes et visibles par tous.

11. BOSSOU Essivi Mimi

Directrice de La Maison des jeunes-La Maison TV5 Monde. Elle est une entrepreneure togolaise. Femme leader et engagée dans le social, elle ne cesse de surprendre. Elle se définit comme étant une femme simple mais ambitieuse, très active avec la tête pleine de projets de développement. Elle enregistre un bon nombre d’actions et de responsabilités à son compte. Modèle entrepreneurial togolais, c’est une femme au bagage intellectuel lourd qui vient de s’engager dans la gestion des affaires publiques.
Directrice exécutive de l’Association Précieux Trésor de vie, Directrice des Maisons TV5Monde, Directrice de Publication des magazines Ados Mag (pour les Ados) et Bakan (pour les enfants).

12. DOSSOU Myriam

Elle est la directrice de l’INAM. Dotée d’un MBA en Management de l’Entreprise d’Assurances à l’Ecole Nationale d’Assurance de Paris, Myriam Dossou-D’Almeida est une femme brillante, élégante et dynamique. Après des expériences acquises dans des compagnies de renommées internationales au Togo et en France, elle est depuis 2012 à la tête de l’Institut National de l’Assurance Maladie. Cette femme de poigne entend montrer le visage d’un Togo dynamique et actif, à travers des solutions innovantes.
Myriam Dossou fait partie des « repats » qui ont roulé leur bosse à l’étranger et qui, à un moment donné, par sursaut d’orgueil patriotique ont décidé de revenir au bercail, participer au développement du Togo. Cette baroudeuse, malgré les nombreuses opportunités d’une carrière à l’international, a préféré mettre sa riche expérience au service de sa patrie, qui dit-elle, lui « a tout donné ». Elle fait partie du cercle restreint des femmes leaders au Togo et des rares acquises à la cause nationale.

13. DOVI-AKAKPO ayivon

Femme d’affaire, elle est dans la commercialisation de pagnes au grand marché de Lomé. Elle fait aujourd’hui partie de celles qui peuvent encore se targuer du titre de « Nana Benz». Parti du peu, elle a su affronter les difficultés pour se réaliser et asseoir son entreprise aujourd’hui, qui créée de la richesse.

14. GBADAMASSI-MIVEDOR Shaouda Céline

Directrice Générale du Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ ) fait un travail formidable pour l’insertion socio-économique et professionnelle des jeunes dans une dynamique de promotion de l’entrepreneuriat. Elle gère une institution qui apporte un soutien, non seulement financier, mais aussi forme beaucoup de jeunes entrepreneurs togolais qui aujourd’hui, font la fierté du pays bien au-delà des frontières.

15. HUNT-AQUAREBURU Sylvia Adjoa

Femme d’affaire et première femme Notaire du Togo, elle est convaincue que c’est par ce seul moyen que les entreprises dirigées par des femmes pourront connaître une éclosion. Sylvia Adjoa Hundt-Aquéréburu est une battante. Et ses occupations journalières prouvent à suffisance qu’elle est une féministe de premier rang. Membre du Conseil d’administration du Conseil national du patronat du Togo (CNP) et du Conseil national du dialogue social (CNDS), Secrétaire du bureau exécutif de la chambre consulaire et régionale de l’Uemoa (CCR-UEMOA), sa notoriété ne souffre d’aucun doute au Togo et même au-delà des frontières. Sylvia Adjoa HUNT-AQUEREBURU s’est très tôt forgée une attitude responsable : faire de bonnes études, travailler assidument et réussir, afin de marquer son identité de dernière-née dans une famille de cinq filles. Une détermination qui ne l’a jamais quitté, si ce n’est qu’aujourd’hui, elle y a ajouté la notion de partage. Ardent défenseur des droits de la femme et combattante des droits successoraux polygamiques, Adjoa fait partie des togolaises influentes. Aujourd’hui, elle est à la tête de l’Association des femmes chefs d’entreprise (AFCET), un ensemble de plus de 25 entreprises qui opèrent dans la petite industrie, l’architecture, la prestation de services, le conseil ou encore le commerce. Il s’agit de l’une de ses plus grandes réussites. Sous sa direction, le travail de plaidoyer pour plus de places aux femmes dans les instances de décision continue de plus belle ; à telle enseigne que l’association collabore aujourd’hui, aux prises de décisions et aux grands événements du secteur privé. L’AFCET a initié un projet pour accompagner les femmes du secteur informel en vue de les amener à l’économie formelle. Ce programme reste difficile à gérer pour Me HUNDT- AQUEREBURU, nonobstant sa bonne volonté et son engagement. Convaincre des personnes qui ont toujours prospéré dans l’informel, de génération en génération, de rejoindre, du jour au lendemain, le monde formel n’est pas une chose aisée.

16. KODJO Essy

Elle, du haut de ses 1,70mètres n’est autre que Essy KODJO, Directrice de Perles et Pagnes (P&P). Essy KODJO, la fondatrice et présidente directrice générale de l’entreprise « Perles & Pagnes », cette jeune femme Fou-joyeuse, invincible, aimante, amoureuse, rigoureuse et surtout débordante d’énergie positive fait aujourd’hui honneur à la femme togolaise. Modèle de réussite pour plus d’un, celle qui a abandonné sa carrière internationale pour consacrer sa vie aux « chiffons » réussi de plus en plus à s’imposer sur le marché togolais, mais surtout à porter le produit made in Togo au – delà des frontières. Plus que tout, elle est une source d’inspiration pour la jeunesse de nos jours

17. LAWSON Nadou

Elle est la coordination de la synergie des travailleurs du Togo (STT). Déterminée à défendre la cause des travailleurs, elle y met toutes ses énergies.
Engagée dans un bras de fer avec le gouvernement, elle a réussi à faire entendre raison à ce dernier, qui a accepté les réformes dans ce domaine

18. NORMAN Bayi Flora

Femme d’affaires très discrète, elle est la patronne de la société Mawunyon. Elle a su imposer son commerce dans le milieu très select des importateurs de riz au Togo. Elle est dans le commerce de riz et d’autres produits surtout cosmétiques

19. PALI – TCHALLA Elisabeth Essodolom

Femme battante, elle la présidente de la filière karité du Togo, PDG de la STK. Femme entrepreneure, elle est la première femme africaine à disposer d’un parc pour l’importation des véhicules. A ce jour, elle emploie au moins 1000 personnes au niveau de ses différentes société. En cette année, elle a su défendre les couleurs du Togo à la 12eme Conférence Internationale Annuelle sur le karité tenue en Mars dernier à Accra au Ghana. Mme PALI-TCHALA milite pour l’émergence des femmes dans le domaine maritime.

20. ***********

#TTI2019

Célébrer le Togo qui réussit

Le Comité d’organisation